PopimsCode est la première gamme de solutions de l'industrie pour les consommateurs et les entreprises, permettant à n'importe qui de vérifier rapidement et facilement l'authenticité de produits et de documents.

Les composants d'un PopimsCode

Tous nos dispositifs comprennent une "Signature", un "Identifiant" (ex. un code barres ou une chaîne de caractères), et un "Marqueur":

PopimsCode propose cinq technologies principales, toutes compatibles avec l'Application PopimsCode.

Popims 3DShining™

C'est notre technologie la plus innovante et la plus puissante, protégée par notre brevet principal. Chaque signature est absolument unique, en trois dimensions.
3DShiningFlakes™

Un vernis ou une encre comporte des particules réfléchissantes qui sont disposées de façon aléatoire lors de l'impression ;
3DShiningTextures™

Un vernis ou une encre comporte des particules distribuées de façon aléatoire lors de l'impression, ou tout autre agent permettant d'obtenir une surface de forme aléatoire donnant lieu à une réflexion particulière du flash du smartphone ;
3DShiningNature™

On exploite la forme d'origine de la surface, ou on provoque sa déformation par micro-sablage (adapté aux hautes températures et à d'autres conditions difficiles).
Il n'y a absolument aucune technologie disponible qui permettrait à un contrefacteur de dupliquer une signature ou d'en produire volontairement une qui corresponde avec une valeur déjà enregistrée, ce qui n'est pas le cas pour tous les autres marquages listés ci-dessous, qui peuvent tous être reproduits en série par un imprimeur HD (imprimant à une résolution supérieure à 10 000 DPI) afin de tromper un smartphone.

Une nouvelle technique, dénommée Popims 3DShiningFrost™, protégée par une demande de brevet spécifique, permet de réaliser des formes brillantes aléatoires avec une impression en deux couches. On commence par appliquer un vernis qui refuse, comme ceux qui servent à imprimer un effet de givre sur des bouteilles par exemple. Ensuite, on recouvre ce vernis avec un vernis très brillant. Au recto, on obtient de petits miroirs irréguliers convexes, et en vitrophanie les mêmes miroirs qui deviennent concaves. Le dispositif fonctionne dans les deux cas.
Les encres et vernis sont déjà disponibles pour la sérigraphie, et vont l'être très prochainement pour la flexographie et de nombreux autres procédés de marquage..

Autres technologies


Popims LowResTrack&Trace™
Ce marquage protégée par une demande de brevet spécifique combine un code barres classique avec deux grilles différentes très particulières, qui sont imprimées successivement l’une sur l’autre par deux passages successifs dans l'imprimante, ce qui provoque des moirages imprévisibles. Comme pour les dispositifs 3DShiningFlakes, chaque signature LowResTrack&Trace est unique.
Cependant, comme pour tous les marquages imprimés en 2D, les dispositifs LowResTrack&Trace peuvent être reproduits en grande série par un imprimeur HD pour tromper un smartphone.

Popims HD3D™
Ce marquage peut être aléatoire ou toujours le même pour une série de produits ou de documents. Il comporte au moins deux couches d'encre ou vernis superposées, la couche supérieure étant une grille (la même que pour ShiningFlakes). Il est aussi protégé par notre brevet principal. Deux couches peuvent être imprimées au recto et au verso d'un support transparent ou l'une sur l'autre. Des effets de moirage 3D peuvent être obtenus qui sont beaucoup plus difficiles à reproduire qu'une impression en 2D. Il est totalement impossible de reproduire ces dispositifs avec une imprimante à jet d'encre ou laser.

Popims HDCoded™
Ce marquage en 2 dimensions, qui peut être aléatoire ou toujours le même, est imprimé en HD. Comme tous les marquages imprimés avec de l'encre, celui-ci n'est que difficile à reproduire par un contrefacteur ne disposant pas du document d’origine, et impossible à reproduire avec une imprimante de bureautique, mais un imprimeur HD peut évidemment le reproduire en série de façon à tromper un smartphone.

Popims HDLenticular™
L'effet 3D de ces marquages apparaît immédiatement aux yeux du public qui peut ainsi dépister une copie a l'oeil nu, ce qui ajoute une puissante fonction "overt" au marquage.
Popims HDLenticular offre ainsi les mêmes avantages qu'un hologramme, tout en étant moins cher à fabriquer puisqu'il s'imprime tout simplement en flexographie, et apporte un progrès considérable qui est qu'on peut l'authentifier de façon tout à fait sécurisée avec un smartphone.
Ce marquage protégé par notre brevet principal est similaire au précédent mais l'imprimeur doit non seulement avoir la capacité HD mais aussi connaître les technologies brevetées de Popims LensPrinter qui permettent de réaliser des lentilles optiques avec du vernis.


Popims Varicode™
Ce marquage comporte des parties à fréquences variables et/ou des motifs trop précis pour qu'une impression donne toujours le même résultat. Contrairement à 3DShiningFlakes, un marquage Varicode est simplement difficile à reproduire, mais peut être obtenu avec la plupart des méthodes d'impression, sauf avec des imprimantes à jet d'encre laser de bureautique ou industrielles. Le principe est que ces dispositifs se dégradent chaque fois que l'on tente de les reproduire, afin que même un smartphone puisse détecter une copie.

.

Popims ClearCode™
Cette nouvelle technologie est en cours de développement et de protection par brevet. Une couche nanométrique d'un revêtement transparent et invisible est appliquée sur la surface pour empêcher la réflection d'une radiation UV ou IR. Ce traitement de surface est utilisé pour "imprimer" le numéro de série ou toute autre information sur la surface. Rien n'est visible à l'oeil nu ou dans des conditions d'éclairage normales, mais une caméra UV ou IR camera permet de voir un tem marquage lorsqu'il reçoit une radiation UV ou IR selon le cas.
La technologie Popims ClearCode™ a été inventée pour apposer un numéro de série sur des verres de lunettes sans perturber la vision de l'utilisateur, mais peu taussi être utilisée dans de nombreuses occasions sur le verre ou sur toutes surfaces brillantes.

L'authentification d'un dispositif PopimsCode 3D

L'Application PopimsCode, qui va devenir le standard mondial pour lire tous types de codes barres sécurisés ou traditionnels, prend une photo quand le dispositif est 2D, mais deux quand il est 3D, soit une avec le flash et l'autre sans, soit depuis deux points de vue différents. C'est la différence entre ces deux acquisitions qui donne la valeur du code :
L'analyse de ces deux acquisitions et de leur différence est soumise à l'appréciation du Serveur d'Authentification par l'Application Smartphone.
L'Application Smartphone PopimsCode permet d'authentifier tous les dispositifs décrits ci-dessus, ainsi que les hologrammes.

La fabrication des dispositifs PopimsCode

Un PopimsCode peut être disposé directement sur  :
un produit (métal, verre, tissu, plastique ou tout autre matériau...),
un emballage,
un document,
un timbre ou sticker qui sera détruit automatiquement à la première tentative de décollement,
ou dans la masse d'un objet (in-mold, c'est à dire une étiquette qui est placée dans un moule avant l'injection).

On peut aussi créer un dispositif Popims 3D ShiningFlakes en pulvérisant une peinture contenant des particules réfléchissantes (c'est proche d'une peinture métallisée).

Des dispositif Popims 3D ShiningFlakes peuvent aussi être obtenus en gravant des textes ou graphiques dans la masse d'un produit (métal, cuir, plastique, etc.) et en versant dans la partie gravée un vernis à paillettes.

L'émission d'un éclair lumineux vers le dispositif illumine certaines particules, révélant ainsi la signature unique :

L'enrôlement des codes

Dans les technologies 3DShiningFlakes, Varicode et LowResTrack&Trace, une photo de chaque dispositif est prise sur la ligne de production, avec une caméra industrielle classique.

Cette photo est convertie en données digitales qui sont très similaires à celles d'un code barres, comprenant la valeur de l'identifiant et celle de la signature. Lorsqu'on utilise la technologie 3DShiningFlakes, s'y ajoute l''enregistrement de la position depuis laquelle la photo a été prise. Ces données sont enregistrées dans le Serveur d'Authentification.

L'investissement est très limité, et le process ne modifie pas significativement le coût de production du produit ou du document à protéger.

Comparaisons entre les technologies PopimsCode